La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : 12h08 à l'est de Bucarest de Corneliu Porumboiu

12h08 à l'est de Bucarest de Corneliu Porumboiu

(Film roumain - Titre original : A Fost sau n-a fost ? - Genre : Comédie dramatique - Année de production : 2006 - Date de sortie France : 10 Janvier 2007 - Durée : 1h 29min)

Scénario et réalisation : Corneliu Porumboiu

Acteurs : Piscoci : Mircea Andreeseu - Jderescu : Teo Corban -Manescu : Ion Sapdaru

Directeur de la photographie : Marius Panduru
Compositeur : Rotaria
Monteuse : Roxana Szel
Décorateur : Daniel Raduta
Ingénieurs du son : Alex Dragomir et Sebastian Zsemlye

Producteur : Corneliu Porumboiu
Producteur exécutif : Daniel Burlac

Activités sociétés : Production : 42 KM Film , Roumanie

Distribué par Bac Films France
Attachées de presse : Laurence Granec et Karine Ménard

12h08 à l'est de Bucarest12h08, c’est l’heure précise du décollage de l’hélicoptère de Ceaucescu, le 22 décembre1989. L’hélicoptère où il prenait la fuite, avant d’être rattrapé et ignominieusement jugé et mis à mort trois jours plus tard, le jour de Noël. L’est de Bucarest, c’est Vaslui, une ville de quatre-vingt mille habitants et trois châines de télévision, comme l’a déclaré lui-même le réalisateur, Corneliu Porumboiu. A Cannes, en mai dernier, il a reçu la Caméra d’or, qui couronne le meilleur premier film toutes sections confondues, un prix qui a toujours distingué l’inventivité, la créativité, la présence d’un auteur réellement neuf. Le film a deux parties: d’abord, dans un décor lugubre de ville jamais remise de la grisaille communiste, trois hommes sans qualités: le propriétaire d’une minuscule chaîne de télé locale, un professeur pochtron qui tremble devant sa femme et un vieillard acariâtre qui se prépare à jouer au Père Noël pour les enfants du coin. Ils sont ensuite réunis pour un débat boiteux devant les caméras de cette fameuse télé: y a-t-il eu, oui ou non, dans cette ville de Vaslui, la Révolution? Les provinciaux tristes et ternes ont-ils pris la Bastille en 1989? Le débat est ridicule, filmé par un caméraman amateur, dans un studio branlant. Et en creusant, si l’on ose dire, dans un terrain glissant, celui de l’histoire, de la vérité, de l’héroïsme et de la banalité de l’homme quelconque, Corneliu Porumbiou nous livre à la fois un vrai film comique et une parabole parfaite des rapports impossibles de la télévision et de la vérité. La province roumaine n’est pas drôle, il n’y pas beaucoup plus de gaieté qu’à l’époque de la dictature, mais le cinéma est un moyen souverain pour nous faire rire en secouant la poussière.

René MARX (article publié en janvier 2007dans Fenêtres sur Cours)

Accueil | Copyright | Contact | ©2007 René Marx