La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Norman Foster de Carlos Carcas et Norberto Lopez Amado

Norman Foster

 

Documentaire, Biopic
Britannique, espagnol
Sortie France 16 mai 2012
Durée : 1h 18min
Réalisation : Carlos Carcas, Norberto Lopez Amado

Norman FosterUn moment de paix, de contemplation intelligente, de transmission de vie, de spiritualité. Car dès l'ouverture du film, c'est bien un message philosophique d'accès à la plénitude possible par l'art, médiateur entre l'espace et la conscience, que nous transmet la parole de l'architecte britannique Norman Foster.

Il conte, tout au long de ce plus que beau documentaire, comment les marches d'une existence où rien, sinon un modèle de rigueur laborale parental et un goût prononcé pour les avions et leurs fuselages magiques, puisque rien ne demeure à l'oeil des sutures qui permettent aux ailes de lever les oiseaux de fer pour les mener dans l'azur, ne devait faire de lui l'architecte essentiel qu'il devint après son passsage par la Royal Air Force.
Où le spectateur est transporté, comme sur un chemin fait de lignes et d'envols, dans plus de dix pays et vingt-six lieux emblématiques de la carrière éblouissante, sage et folle à la fois, de Norman Foster : le Viaduc de Millau (la France), le Millénium Bridge (Angleterre), le nouveau parlement allemand, Palais du Reichstag de Berlin (Allemagne), le métro de Bilbao (Espagne), l'Aéroport International de Pékin (Chine) ou la Casa de Campo (Espagne)... et son projet, dans une approche biocimatique, de "cité durable".

Aujourd'hui, le cabinet « Foster and Partners » compte plus de 500 collaborateurs et employés, des agences à Londres, Berlin et Hong Kong et Norman Foster, à qui les épreuves n'ont pas été épargnées, menaces de faillites, disparition des proches, condamnation par la médecine traditionnelle, continue d'avoir l'oeil sur cette fourmillière de talents internationaux - quand l'international l'a sauvé - qu'est devenu son rêve. Premier documentaire sur cet ingénieur-artiste ou artiste-ingénieur selon la façon dont on intégrera le message, la géométrie des signifiants, la ligne aérienne d'un siècle de réalisations au service de l'homme et de ses besoins d'horizons. De la pensée à la matière, où comme le dit l'architecte l'oeil est le témoin, Carlos Carcas et Norberto Lopez Amado atteignent à l'essentiel dans des images et un montage impressionnants tant l'union entre le "personnage" et ses "capteurs" irradie le sens de son oeuvre.

Un film qui invite à être, et à faire pour être.

Michel MARX


Norman Foster - Bande annonce [VOST] par Filmosphere 

 

 


Accueil | Copyright | Contact | ©2012 Michel Marx