La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Pan Pleure Pas

Pan pleure pas de Gabriel Abrantes

Date de sortie 11 juin 2014 (1h14min)

Genre Comédie dramatique
Nationalité Français , portugais , angolais

Réalisé par Gabriel Abrantes
Scénario : Benjamin Crotty, David Lasantha et Gabriel Abrantes

Interprètes :
Edith Scob : La mère de Cléo
Laetitia Dosch : Cléo
Omid Rawendah : Mal Fak'Tar
Esther Garrel : Cher
Breshna Bahar : La mère de Mal Fak'Tar
Aref Banuhar : Le père de Seher
Asif Mawdoodi : Cher Mar'Sam
Stephan Rizon : Barack Obama
Wilson Teixeira : Liberdade
Betty Meixue : Betty
Natxo Checa : Luís Vaz de Camões
Jani Zhao : Dinamene
Gabriel Abrantes : Autorité portugaise
David Lasantha : Dealer d'Opium
João Pedro Vale : Roi Philippe II
André Principe : Serviteur du roi
Gonçalo Pena : Homer
Alexandre Melo : Petrarch

Équipe technique :
Ingénieur du son: Philippe Deschamps
Mixage : Olivier Do-Huu
Décorateur : Jean-Charles Duboc
Directeur de la photographie : Eberhard Schedl
Monteur : Gabriel Abrantes
Compositeur : Ulysse Klotz
Assistant réalisateur : Natxo Checa
Assistant réalisateur : Lakruwan Withanage
Monteur : Benjamin Crotty
Décoratrice : Anne Delepoulle
Directeur de la photographie : Simon Roca
Monteur : Aël Dallier Vega

Distributeur France (Sortie en salle) : Capricci Films
Production : Mutual Respect Productions et Les Films du Bélier

Pan pleure pasLe Portugal réserve toujours de belles surprises aux cinéphiles.
Après João César Monteiro, et Manoel de Oliveira, voici Gabriel Abrantes, un cinéaste de trente ans qui présente Pan Pleure Pas, un programme de trois courts métrages d'une grande beauté, très drôles et très graves.

D'origine américaine, vivant à Lisbonne, il a étudié à New York, aux Beaux-Arts de Paris, au Studio National des Arts Contemporains de Tourcoing.
Le premier de ces trois films est tourné en Angola et raconte le désespoir d'un jeune habitant de Luanda amoureux d'une belle Chinoise trop riche pour lui.
Le deuxième évoque sur un ton baroque, fantastique, les séjours indiens de Camões, le grand poète portugais, ses amours bizarres et exotiques, ses voyages extrêmes, jusqu'en enfer !
Le troisième se déroule dans un Afghanistan imaginaire (filmé en Scope !) et ose rire des talibans, grâce notamment aux talents des Françaises Edith Scob, Laetitia Dosch et Esther Garrel.

L'utilisation du sexe comme élément fantastique et burlesque, de la farce sanglante pour évoquer la géopolitique, les rappels profonds et désinvoltes des figures de la culture occidentale, du trivial contemporain et de la misère moderne, tout cela fait de cet étrange programme une très belle façon de commencer l'été, en voyant du nouveau sur l'écran, en riant aux inventions étonnantes de ce jeune artiste plasticien, réalisateur, farceur, penseur de la politique et de la liberté.

René Marx


Pan pleure pas: Trois contes de Gabriel... par toutlecine 

 





Accueil | Copyright | Contact | ©2014 René MARX