La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Borat, leçons culturelles sur l'Amérique au profit glorieuse nation Kazakhstan de Larry Charles


Borat, leçons culturelles sur l'Amérique au profit glorieuse nation Kazakhstan de Larry Charles

( Film américain - Comédie - Titre original : Borat - Année de production : 2005 - Date de sortie France: 15 Novembre 2006 - Durée : 1h 30min. )

Scénaristes : Sacha Baron Cohen, Peter Baynham, Anthony Hines, Dan Mazer, Todd Phillips, d'après les personnages créés par Sacha Baron Cohen
Réalisateur : Larry Charles

Acteurs :
Borat : Sacha Baron Cohen
Azamat Bagatov : Ken Davitian
Pamela Anderson : elle-même
Ken Davitian : Azamat
Luenell : lui-même
Alex Daniels : Coordinateur combat nu
James P. Vickers : Consultant kidnapping
Peewee Piemonte : Sécurité
Michael Li, Harry Wowchuk, Nicole Randall : Equipe Action

Equipe technique :
Directeurs de la photographie : Anthony Hardwick, Luke GeissbÜhler
Chefs monteurs : Peter Teschner, James Thomas
Superviseur de la musique : Richard Henderson
Compositeur : Erran Baron Cohen
Administrateur de production/ 1er assistant réalisateur : Dale Stern , David A. Siegel
Image de Borat créée par Jason Alper
Monteur : Craig Alpert
Ingénieur du son : Scott Harber
1er assistant caméra : Mark Schwartzbard
Maquillages et coiffures : Thomas Kolarek
Objets du Kazakhstan conçus par : Jason Alper
Coordinatrice de production : Susannah Juliens
Superviseur de terrain : Todd Schulman, Jenny Hunter, Tim Schildberger
Coordinateurs de terrain : Chelsea Barnard, Erik Tily, Julie Chouinard
Recherches : Sophie Charles, Kieran R.m. Baker
Comptable de production : Berni Tanchauco
Superviseurs de postproduction : Patrick Esposito, Bradley M. Goodman
Montage additionnel : Andrew Dickler
1er assistant monteur : Scott M. Davids
Distribution des rôles : Allison Jones
Consultant : Andrew Newman
Consultant accessoires : Kevin Hughes
Dresseuse : Dana Dube
Consultant recherches : Ashley Kravitz
Recherches musique : Shira Arad
Superviseur montage son : Andrew Decristofaro
Superviseur dialogues et ADR : Nancy Kyong Nugent
Ingénieurs du son mixage : Lora Hirschberg, Brandon Proctor
Orchestrations : Geoff Alexander
Superviseur effets numériques : Scott M. Davids
Equipe de Roumanie
Directeur artistique : David Saenz De Maturana

Producteurs : Sacha Baron Cohen et Jay Roach
Coproducteur : Peter Baynham
Producteurs exécutifs : Dan Mazer et Monica Levinson
Activités sociétés :
Production : Everyman Pictures, France - Four By Two, U.S.A.

Distribution : Twentieth Century Fox France, France - Twentieth Century Fox Film Corporation, U.S.A.
Attaché de presse : Alexis Rubinowicz

BoratIl y avait longtemps que le cinéma documentaire ne nous avait pas donné un si beau témoignage sur le dressage des tortues et le comportement des ours bruns en semi-liberté. Traversant de très beaux paysages, la caméra nous invite à rêver... la grande Amérique, ses villes animées, ses distances à traverser dans le bonheur de la découverte, sa diversité, tout l'humanisme d'un si tendre eldorado... Bon, trêve de plaisanterie, il vous faut de toute urgence aller voir ce film plus courageux que cinglé, plus cinglé pourtant que tout ce que vous avez pu voir, qui tape là où ça fait mal et ne s'arrête pas au politiquement correct qui fait tant légion aujourd'hui, qui même ne ralentit pas devant les balises que la société met gentiment à sa disposition avant de le coller au sol, des menottes dans le dos et un pied sur la tête. Borat, faut reporter kazakh, enquête aux Etats-Unis comme l'aurait fait Groucho Marx en un autre temps ou bien Ernst Lubitsch, dans la même vitalité délirante, pleine d'amour au fond mais à la recherche d'une vérité terrifiante: le monde actuel n'est que haine, mensonge, racisme et cupidité. Terrifiante, parce que si le procédé du prétendu reportage lui permet de mettre à nu - et le mot est ici bien choisi - toute l'ignominie de l'Oncle Sam, et avec lui, on le devine sans difficulté, notre Occident fier de sa puissance qu'il pourfend, Borat-Don Quichotte scatologique accompagné d'un extraordinaire Sancho Panza à la panse dégoulinante, les écuyers d'aujourd'hui s'étant déguisés en producteurs, n'hésite pas à risquer sa peau, à montrer son slip, son cul, sa merde et à les foutre au visage du puritanisme dangereux parce qu'il cache la sauvagerie ici si tristement apparente... et la sauvagerie lui répond avec calme : oui nous sommes sourds, oui nous sommes aveugles, oui nous sommes sûrs de notre droit, de nos croyances, de notre suprématie, de notre modernité, oui nous sommes l'exemple qu'il faut suivre sous peine de mordre la poussière.... et nous avons les armes pour vous en convaincre. Alors on passe son temps à rire et à arrêter son rire en plein vol, pris d'un dégoût violent pour le monde dont nous faisons partie. Car comme tous les grands amuseurs, si Sacha Baron Cohen, en fou du roi, nous séduit, et séduit assez ses victimes pour qu'elles se révèlent telles qu'elles sont, par son insolite façon de marcher, grande tige au nez de Cyrano qui veut embrasser tout le monde, parce que c'est ainsi dit-il dans son petit pays où les moeurs ont de curieux atours, par sa façon si provocante et envoûtante de mâcher les mots en souriant pour ne pas vexer ses interlocuteurs, et dire comme eux, comme ils pensent, comme il faut, comme on lui dit de le faire, le viol de l'autre commençant toujours on le sait par de bons conseils, il désigne l'horreur, et, philosophe génialissime en string, quarte du pied, escarmouche, coupe, feinte et, à la fin de l'envoi, il touche.

Michel MARX

site officiel : www.borat-movie.co.uk/

Accueil | Copyright | Contact | ©2006 Michel Marx