La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Christophe Colomb, l’énigme de Manoel de Oliveira

Christophe Colomb, l’énigme de Manoel de Oliveira

Titre original : Cristovão Colombo, o enigma
Film français, portugais. Genre : Drame historique. Durée : 1h 15min.
Année de production : 2007 - Date de sortie France : 03 Septembre 2008

Réalisé par Manoel de Oliveira
Scénariste : Manoel de Oliveira d'après l'oeuvre de Manuel Luciano da Silva
Distribué par Epicentre Films

Interprètes :
Jeune Manuel Luciano da Silva : Ricardo Trepa
Manuel Luciano da Silva : Manoel de Oliveira
Silvia (années 40 et 60) : Leonor Baldaque
Sílvia Jorge da Silva : Maria Isabel de Oliveira
Narrateur : Luis Miguel Cintra
Herminio : George Trêpa
L'ange : Laurença Baldaque
Vieil homme : Norberto Barroca
Sailor : Jonathan Charles
Immigrant : Sam Masotto
Immigrant avec la couverture : Robert Gordon Spencer
La mère : Leonor Silveira et Adelaide Teixeira

Directeur de la photographie : Sabine Lancelin
Compositeurs : José Luis Borges Coelho et Miguel Borges Coelho
Monteuse : Valérie Loiseleux
Mixage : Jean-Pierre Laforce
Chef décorateur : Christian Marti
Maquilleuse : Emmanuelle Fèvre
Assistant réalisateur : Olivier Bouffard
Ingénieur du son : Henri Maikoff
Scripte : Julia Buisel

Cristophe ColombChristophe Colomb, l’énigme

On fêtera le 11 décembre les cent ans de Manoel de Oliveira, et il a plusieurs projets de films en cours. Le dernier sorti, ”Christophe Colomb, l’énigme”, part d’une hypothèse sur les origines portugaises du découvreur de l’Amérique. Qu’il soit génois ou pas compte assez peu et le film ne répond pas à la question. Le débat existe apparemment mais on pourra s’informer dans les livres. Pour nous spectateurs, c’est un prétexte pour contempler à nouveau les images à la fois inquiètes et passionnées du grand cinéaste. Poétiquement, philosophiquement, il filme pour savoir ce que signifie ce mouvement vers l’inconnu, ce souci de trouver de nouveaux chemins, souci qui finit par agrandir le monde. Voyage, conquête, rencontre, échange, Oliveira nous raconte l’histoire d’un jeune Portugais qui arrive à New York avec son frère en 1945, fait des aller-retours, devient médecin, s’arrête à Madère, se marie et revient soixante ans après à Manhattan en s’interrogeant toujours sur les origines de Colomb. Le personnage âgé et sa femme sont interprétés par Oliveira lui même et son épouse Maria Isabel. Tout est sobre, dans l’épure, comme d’habitude, mais c’est une méditation très ambitieuse sur le déplacement, le mouvement, le temps qui passe, l’amour qui persiste. L’humour, la dérision sont toujours là, mêlés à la gravité et à l’émotion. La présence du vieux couple d’amoureux dans la dernière partie du film est fascinante, à la fois drôle et bouleversante. Philémon et Baucis en 2008… Oliveira ne plaît pas à tout le monde. Sa manière absolument libre de s’exprimer, à l’écart de toutes les conventions, à l’écart du commerce et des règles du Spectacle aboutit à un phénomène souvent vérifié. On voit toujours, à chaque séance, quelques spectateurs, désespérés, sortir avant la fin. Mais Cézanne, non plus ne plaisait pas à tout le monde. Qu’est-ce que c’est que cette idée stupide de vouloir peindre des pommes?

René MARX

site du film : http://epicentre.viewline.info/epicentre.htm

 

Accueil | Copyright | Contact | ©2008 René Marx