La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Habemus Papam de Nanni Moretti

Habemus Papam de Nanni Moretti

Année de production : 2011 - Date de sortie cinéma France : 7 septembre 2011

Genre : Comédie dramatique
Durée : 01h42min

Réalisé par Nanni Moretti
Scénaristes : Federica Pontremoli, Francesco Piccolo, Nanni Moretti

Interprètes :
Michel Piccoli : Melville
Nanni Moretti : Brezzi
Jerzy Stuhr : Le porte-parole
Renato Scarpa : Cardinal Gregori
Franco Graziosi : Cardinal Bollati
Margherita Buy : La psychanalyste
Dario Cantarelli : Un acteur
Leonardo Della Bianca : Giulio
Camilla Ridolfi : La fillette
...

Directeur de la photographie : Alessandro Pesci
Chef décoratrice : Paola Bizzarri
Assistant réalisateur : Ciro Scognamiglio
Superviseur des effets visuels : Mario Zanot
Electricien : Mauro Belli
Cadreur : Alessandro Brambilla
Assistant opérateur : Emanuele Chiari
Directeur de production : Ezio Orita
Compositeur : Franco Piersanti
Monteuse: Esmeralda Calabria
...

Production : Sacher Film, Le Pacte, Fandango, France 3 Cinéma
Distributeur : Le Pacte

Habemus papam

Les premières images de Habemus Papam sont d'une grande beauté. Nanni Moretti fait défiler les cardinaux du conclave comme de vieilles fourmis rouges solennelles et luisantes dans les couloirs du Vatican. Ils nous interprètent la litanie des saints. Ces ora pro nobis, on va le comprendre assez vite, sont pleins d'arrière-pensées. Car chaque cardinal n'a qu'un seul désir : ne pas être élu pape. L'élection fatidique tombe sur un prélat qui n'était pas favori, un certain Melville. Probablement français : il a l'accent de Michel Piccoli.

Mais ce Melville, écrasé par la tâche qui lui incombe, se dérobe et s'enfuit. Impossible de ne pas penser au héros d'Herman Melville, justement, le célèbre scribe Bartleby, qui préférait ne pas… Un psychanalyste est appelé au chevet du pusillanime pontife, mais doit le soigner devant tout le Sacré Collège, sans lui parler ni de sa mère, ni de son enfance, ni de ses rêves, ni de sa vie sexuelle.

Le médecin des âmes ne peut rien, même si Moretti a pris soin d'interpréter ce rôle lui-même. Le film est très curieux, plein de surprises, de coq-à-l'âne, de dérives vers Tchekhov, autre grand chroniqueur de l'aboulie. Moretti est un cinéaste absolument libre et ceux qui attendent des conclusions, des explications, des réponses en seront pour leurs frais. C'est ce qui a pu décevoir certains critiques : Moretti ne donne pas la clé du mystère.

Mais qui peut dire pourquoi on accepte les responsabilités, qui peut dire s'il n'est pas plus lucide parfois de les refuser absolument ? On retrouve chez Moretti les mystérieuses thématiques de Manoel de Oliveira, avec qui Piccoli tourne à nouveau cette année. Et les sportifs adoreront sa vision inédite du volley-ball. Le grand Nanni n'est plus apparemment un cinéaste en colère. L'âge du doute est peut-être arrivé.

René MARX


Habemus Papam - Trailer [VOST-HD] par Eklecty-City 

 

 

 



 

 

 

Accueil | Copyright | Contact | ©2011 René Marx