La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Holy Lola de Bertrand Tavernier


Holy Lola de Bertrand TAVERNIER

(Comédie dramatique française - Date de sortie : 24 novembre 2004 - Durée : 128 minutes)

Avec : Jacques Gamblin : Pierre, Isabelle Carré : Géraldine , Bruno Putzulu : Marco, Lara Guirao : Annie, Frédéric Pierrot : Xavier, Maria Pitarresi : Sandrine, Jean-Yves Roan : Michel, Séverine Caneele : Patricia, Somany Na : Chenda, Rithy Panh : Mr Khieu

Réalisation : Bertrand Tavernier
Scénario : Tiffany Tavernier, Dominique Sampiero, Bertrand Tavernier
Montage : Sophie Brunet
Photo : Alain Choquart
Format : 1.85, Dolby SRD DTS
Décors : Giuseppe Ponturo
Son : Dominique Levert, Elisabeth Paquotte, Gérard Lamps
Musique : Henri Texier
Costumes : Eve-Marie Arnault
Production : Little Bear, Les Films Alain Sarde, TF1 Films
Distribution : TFM

Holy LolaBertrand Tavernier met toujours sa grande science de la forme cinématographique au service d’un questionnement moral et politique. Il sait comme personne mener une narration, sans esbroufe, sans effets de caméra ostentatoires. En y regardant de plus près on comprend pourtant la rigueur avec laquelle ses images sont construites, montées, rythmées. On comprend la complexité de son dispositif formel. Morale et politique: comment les individus se confrontent aux règles sociales, comment leurs désirs et leur sens moral slaloment entre les obstacles du système, voilà ce qu’il veut montrer. Les mouvements intimes sont toujours exposés avec clarté. Mais ils sont toujours mis en relation avec  l’idéologie, les ambitions morales, souvent professionnelles. Le policier de L627, le directeur d’école de Ça commence aujourd’hui, les parents adoptants de Holy Lola ont des principes, des espérances, une vie intime et énormément de faiblesses, des colères mal contrôlées, des tendances à l’injustice ou à la démesure. Mais ils sont honnêtes et profondément moraux. C’est l’intérêt de Holy Lola. Au fond, ce film ne nous informe pas complètement sur la question de l’adoption en pays pauvre par des parents riches. Il nous montre des individus et nous propose de nous y identifier sans jamais perdre nos capacités d’analyse ou de critique. Il nous invite même à nous informer davantage sur la question. Ces parents qui cherchent un enfant au Cambodge se rendent-ils coupables d’abus de faiblesse, font-ils plus qu’acheter un être humain à un système corrompu? Sont-ils des sauveurs? Le film ne résout pas le problème mais il le pose de façon passionnante.

 René MARX (article publié en décembre 2004 dans Fenêtres sur Cours)

site officiel : http://www.holylola.com/

Accueil | Copyright | Contact | ©2005 René Marx