La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Le tigre et la neige de Roberto Benigni

Le tigre et la neige de Roberto Benigni

(Titre original : "La Tigre e la neve". Film italien. Comédie. Année de production : 2004
Sortie en France : 14 décembre 2005. Durée : 1h 55min)

Avec :

Roberto Benigni (Attilio de Giovanni), Nicoletta Braschi (Vittoria), Jean Reno (Fouad), Tom Waits (lui-même), Emilia Fox (Nancy), Gianfranco Varetto (Maître Scuotilancia), Giuseppe Battiston (Ermanno), Lucia Poli (Madame Serao), Chiara Pirri (Emilia), Anna Pirri (Rosa), Andrea Renzi (Docteur Guazzelli), Abdelhafid Metalsi (Docteur Salman), Amid Farid (Al Giumeil)...

Scénario : Roberto Benigni et Vincenzo Cerami
Musique : Nicola Piovani
Directeur de la photographie : Fabio Cianchetti

Monteur : Massimo Fiocchi
Chef décorateur : Maurizio Sabatini
Producteur exécutif : Elda Ferri
Producteur associé : Gianluigi Braschi
Directeur de production : Alessandro Calosci
Distribution : Pathé Distribution, France

Le Tigre et la NeigeLe Tigre et la neige est une vraie surprise: une sorte de festival de la fidélité et de la gratitude. Fidélité à soi-même et à ses amis, gratitude envers ses maîtres. Le sujet est apparemment une redite de La vie est belle: en 2003, un poète italien amoureux d’une femme qu’il ne parvient pas à séduire n’hésite pas à prendre des risques terribles pour sauver la vie de celle-ci, blessée pendant les premiers jours de l’intervention américaine à Bagdad, alors qu’elle travaillait avec un poète irakien rentré d’un long exil en France. A nouveau, l’amour est prisonnier de l’horreur. La redite n’est qu’apparente. Ici, l’amour triomphe, et il le peut, parce qu’en réalité, les personnages ne sont pas des victimes directes de la guerre en cours. La belle Italienne blessée accidentellement peut être guérie par la force de l’amour d’un homme qui traverse les barrages. Nul ne traversait les barbelés maudits en 1944. Benigni ne veut évidemment pas répéter La vie est belle. Son ambition est d’un ordre assez particulier. Il n’y a pas vraiment de leçon de morale dans le Tigre et la neige, quand la force de La vie est belle était principalement la force morale. Dans Le Tigre et la neige, il y a seulement de la manifestation, de l’affirmation de la force vitale, sans au-delà métaphysique. Ni même de vrai discours politique direct, alors que le récit aurait pu le justifier, alors aussi que Benigni fut un adversaire très combatif de l’intervention d’avril 2003. La force du film, c’est l’affirmation du rayonnement personnel, d’acteur, d’homme, de poète d’un individu donné. Ce qui saute aux yeux, qui fait pleurer et admirer ici, c’est la présence d’un acteur qui affirme sa propre énergie et sa puissance poétique, au milieu d’un monde dont il connaît les tares et les souffrances.
site officiel du film : www.letigreetlaneige-lefilm.com/index2.htm

René MARX

ROBERTO BENIGNI, PORTRAIT, livre de RENÉ MARX publié aux ÉDITIONS
HENRI BERGER, sort aujourd'hui dans une nouvelle édition, REVUE et MISE À JOUR pour la
sortie de Le Tigre et la Neige, le nouveau film de Roberto Benigni. Cette nouvelle édition (112 pages, broché 21 x 29,7 cm, Prix TTC : 23,5 €) est en librairie dès maintenant. Pour en savoir plus ou commander : www.difpop.com

Accueil | Copyright | Contact | ©2005 René Marx