La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Les Amours d'Astrée et de Céladon de Éric Rohmer

Les Amours d'Astrée et de Céladon de Éric Rohmer

Film français, italien, espagnol Genre : Comédie dramatique - Année de production : 2006 - Date de sortie : 05 Septembre 2007 - Durée : 1h 49min.

Réalisateur et scénariste : Eric Rohmer d'après l'oeuvre de Honoré d'Urfé

avec : Céladon : Andy Gillet - Astrée : Stéphanie de Crayencour - Léonide : Cécile Cassel - Galathée : Véronique Reymon - Silvie : Rosette - Lycidas : Jocelyn Quivrin - Phillis : Mathilde Mosnier - Hylas : Rodolphe Pauly

Équipe technique : Directeur de la photographie : Diane Baratier - Compositeur : Jean-Louis Valéro -
Monteuse : Mary Stephen - Costumier : Pierre-Jean Larroque et Pu-laï - 2ème caméra : Françoise Etchegaray - Ingénieur du son : Pascal Ribier - Scripte : Bethsabée Dreyfus - Directeur de production : Christian Paumier

Exportation/Distribution internationale : Rezo Films, France
Production : Rezo Films, France - Les Films du Losange, France - Alta Films S. A., Espagne - BIM Distribuzione, Italie

Mostra de Venise 2007 - Sélection officielle

Les amours d'Astrée...

 

Un vieux dictionnaire dit de l'Astrée, d'Honoré d'Urfé: "Les esprits les plus délicats et les plus distingués goûtèrent longtemps ces bergers qui suspendent l'action par des dissertations interminables, ces chevaliers, ces enchanteurs, ces événements où se mêlent la fiction et la réalité, la mythologie et l'histoire, l'idéal et le burlesque". Quatre cents ans plus tard, le roman pastoral est donc adapté par un cinéaste français, un roman pastoral que personne n'a lu depuis longtemps. Et Rohmer échappe bien sûr à toute mièvrerie. Il avoue volontiers que ces faux bergers, ces faux Gaulois, sont filmés dans un Forez imaginaire et rien de ce qui est artificiel ne lui est étranger. C'est pour mieux parler de morale amoureuse comme toujours. Fidélité, délicatesse, amitié et mensonges sont évoqués longuement. Mais le suspense (Céladon retrouvera-t-il son Astrée?) est aussi une montée du désir et le film réserve au spectateur des surprises brûlantes. Mêler ainsi l'artifice à la morale renvoie à Renoir: Jean, bien sûr, mais peut-être aussi Auguste. La tradition française de la peinture est citée franchement, Poussin, mais aussi Chardin ou Fragonard. Alors, sous des dehors inattendus, à rebours de toute convention contemporaine, Rohmer surprend toujours.

René Marx

Accueil | Copyright | Contact | ©2007 René Marx