La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : MEMOIRE CUBAINE de Alice de Andrade et Iván Nápoles

 

MÉMOIRE CUBAINE de Alice de Andrade et Iván Nápoles

MÉMOIRE CUBAINE
Alice de Andrade et Iván Nápoles – 71min – 2010 – VOSTF
Titre original : Memória Cubana

Scénario : Alice de Andrade
Montage : Tainá Menezes, Alice de Andrade
Photographie : Iván Nápoles
Musique : Pedro Cintra
Son : Marcelo Suárez
Montage son : Raynier Hinojosa
Mixage : Fabien Lacrouts Cazenave
Producteurs : Jean-Michel Rodrigo, Camilo Vives, Alvarina Souza e Silva
Production : Mécanos Productions, Filmes do Serro, ICAIC
Avec : Iván Nápoles, Jerónimo Labrada, Alfredo Guevara, José Massip, Pepín Rodríguez, Julia Yip, Miriam Talavera, Fernando Pérez, Rebeca Chávez, Marta Rojas.

Prix et festivals :
Mémoire Cubaine a reçu de nombreuses distinctions aux festivals de Fortaleza au Brésil, de La Havane à Cuba, de Rio Janeiro, de Maputo au Mozambique.

Mémoire CubaineAlice de Andrade présente en 2008 Mémoire Cubaine. Elle avait produit auparavant en 1991 une série de 4 courts- métrages, Nosotros Cubanos.

Il a fallu pour ce film rechercher, classer, restaurer une multitude de pellicules, classées au patrimoine de l'Unesco, avec l'aide de la Fédération Internationale des Archives du Film, pour pouvoir, à travers les cinéastes, poser un regard cubain sur l'histoire du siècle dernier.

Pendant 30 ans, de 1960 à 1990, l'Institut Cubain de l'Art et de l'Industrie Cinématographiques sortait toutes les semaines le "Noticiero" de 10 minutes sur les évènements cubains et mondiaux, soit 1493 films et 250 heures d'images.

Ce qui émeut, tout ce qui émeut, tout émeut dans ce très beau documentaire sur le documentaire : les interviews où l'intégrité, la simplicité et le courage de filmer émanent de la finesse de l'approche, de la réalisatrice tout autant que des interviewés qui, retraçant cette aventure exceptionnelle nous permettent de réfléchir à la force des images, à l'inscription dans le temps, au temps qui passe et aux combats qui restent. Instants fragiles, visages croisés et morts parfois l'instant d'après, visages d'enfants, de femmes, d'hommes, perdus, en armes, torturés, marchant dans la boue, se sacrifiant pour que le monde change, que l'oppression tombe, qu'un lendemain meilleur apparaisse. Un film court, 71 minutes, on voudrait quand il s'arrête qu'il dure encore, que les images soudain hachurées comme si la matière filmique était elle-même vivante continuent de nous livrer ce message qui s'inscrit dans la rétine et compose une question complexe et pourtant évidente : en quoi le regard peut être à la fois une arme et un drapeau blanc, écran offert sur le monde, ici mémoire tracée sous les bombes. Hymne aussi à l'amitié, à la ferveur, au rire "politesse du désespoir", témoignage d'un défi, durer sans moyens, aller jusqu'au bout, ne pas s'abriter dans les hôtels internationaux mais faire ce pourquoi l'on est venu : témoigner.

Michel MARX

Biographie des réalisateurs :

Alice de Andrade est née au Brésil, à Rio de Janeiro, en 1964. Elle est la fille du célèbre réalisateur Brésilien Joaquim Pedro de Andrade (Macunaïma, O padre e a moça …). Après avoir travaillé comme assistante de réalisation pour des films publicitaires, elle se forme en tant que scénariste à l'École Internationale de Cinéma et de Télévision à Cuba (EICTV) en 1992. C'est dans ces années d'apprentissage qu'elle tisse avec Cuba des liens très forts et des amitiés irréversibles.

Elle écrit et réalise alors une dizaine de films de courts et moyens métrages, plusieurs fois primés dans les festivals nationaux et internationaux. Le Diable à quatre (2004), son premier long-métrage de fiction, a obtenu plus d’une douzaine de prix.

Ayant vécu plusieurs années en France, elle a aussi assisté André Téchiné pour le film Passage du Tropique, Jean-Pierre Richard pour la série télévisée française Marie Galante, Pascal Bonitzer pour Encore, Olivier Assayas pour Irma Vep, ou encore Sophie Tatischeff pour le Comptoir de Marie.

Après avoir assuré la coordination technique de la restauration numérique des films de son père, elle organise la rétrospective intégrale de ces films restaurés pour la 63ème Biennale de Venise en 2006.

Ivan Nápoles est né à la Havane en 1932. En 1960, il commence à travailler comme assistant caméra à l’Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Cinématographiques (ICAIC). À la fin des années 60, il devient photographe pour les informations d’actualité de l’ICAIC Latino-américain. Entre 1960 et 1991, il réalise plus de mille reportages photographiques d’actualités, au côté du grand documentariste Cubain Santiago Álvarez. Il a réalisé d’innombrables autres séries de documentaires photographiques.

Mémoire CubaineLe DVD de Mémoire Cubaine est disponible sur Amazone :

http://www.amazon.fr/Memoria-Cubana-Alice-ANDRADE-NAPOLES/dp/B005XMHBY8/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1319637441&sr=8-2

 

 


 

 


Accueil | Copyright | Contact | ©2011 Michel MARX