La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Shutter Island de Martin Scorsese

Shutter Island

Long-métrage américain. Genre : Thriller
Durée : 2h17 min Année de production : 2008 - Date de sortie France : 24 février 2010
Interdit aux moins de 12 ans
Distributeur : Paramount Pictures France
Film disponible en DVD le : 24 juin 2010
Film disponible en Blu-ray le : 24 juin 2010

Réalisé par Martin Scorsese
Scénariste Laeta Kalogridis, d'après l'oeuvre de Dennis Lehane

Interprètes :
Leonardo DiCaprio - Rôle : Teddy Daniels
Mark Ruffalo - Rôle : le Marshal Chuck Aule
Ben Kingsley - Rôle : Psychiatre en chef
Michelle Williams - Rôle : Dolores Chanal
Emily Mortimer - Rôle : Rachel Solando
Jackie Earle Haley - Rôle : George Noyce
Max von Sydow - Rôle : Dr. Jeremiah Naehring
Ted Levine - Rôle : le directeur
Patricia Clarkson - Rôle : Ethel Barton
Ruby Jerins - Rôle : la petite fille
...

Production Paramount Pictures
Production Columbia Pictures
Coproduction Phoenix Pictures
Coproduction Sikelia Productions
Coproduction Appian Way
Exportation/Distribution internationale Paramount Pictures

Équipe technique :
Directeur de la photographie Robert Richardson
Monteuse Thelma Schoonmaker
Directrice du casting Ellen Lewis
Directrice du casting Meghan Rafferty
Chef décorateur Dante Ferretti
Directeur artistique Max Biscoe
Directeur artistique Robert Guerra
Directeur artistique Christina Ann Wilson
Décoratrices Francesca Lo Schiavo et Sandy Powell
1er assistant réalisateur Ron Ames
2ème assistant réalisateur Amy Lauritsen
...

Shutter IslandLa collaboration Scorsese-Di Caprio convainc de moins en moins.

Tout commençait bien avec Gangs of New York, la frustration s’installait avec Aviator, se confirmait avec Les infiltrés. Elle devient embarrassante avec Shutter Island.

Au bout de quarante ans, l’homme qui a fait certains des plus beaux films du monde sait encore filmer, souvent admirablement, mais il en dit de moins en moins. Si son cinéma a porté des interrogations splendides, il ne dit même plus rien du tout dans ce film d’horreur d’abord engageant, laissant espérer de grandes images et de grandes pensées sur le mal, la violence, la folie, la paranoïa, l’illusion, la rivalité, la trahison et le mensonge. Sujets que Scorsese a toujours traités et qui le mettent au premier rang des cinéastes vivants. Ici, il annonce tout cela et ne tient rien, ne fait que décevoir son spectateur, à l’exception peut-être d’un naïf qui n’aurait jamais vu de film auparavant et se laisserait impressionner par de très vieilles ficelles.

Que reste-t-il alors ? L’architecture à la Piranèse de la prison est impressionnante (depuis 1993, Scorsese travaille avec le décorateur Dante Ferretti), et Mark Ruffalo, dans un rôle discret, garde un peu de mystère et de charme, quand Di Caprio grimace à vide, quand Von Sydow et Kingsley récitent péniblement.

Reste une belle idée : sans dévoiler la fin (au fond décevante) on peut noter que le personnage principal, Teddy Daniels, se fait du cinéma, au sens propre, du début à la fin. Il est dommage que Scorsese ne soit pas à la hauteur de cette belle idée.

René MARX


 

 

 



 

 

 

Accueil | Copyright | Contact | ©2010 René Marx