La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : Still Life de Jia Zhang Ke

Still Life de Jia Zhang Ke

(Film chinois - Titre original : Sanxia Haoren - Genre : Drame - Année de production : 2006 - Date de sortie : 02 Mai 2007 - Durée : 1h 48min.)

Réalisation : Jia Zhang Ke
Scénario : Jia Zhang Ke, Sun Jianmin et Guan Na

Comédien(ne)s :
San Ming : Han Sanming
Shen Hong : Zhao Tao et Huang Yong

Directeur de la photographie : Yu likwai
Compositeur : Lim Giong
Directeurs artistiques : Liang Jindong et Liu Qiang
Directeur de production :Wang Yu

Producteurs : Wang Tianyan et Jiong Zhu
Producteurs exécutifs : Chow Keung, Dan Bo et Ren Zhonglun

Exportation/Distribution internationale : Memento Films International, France
Production : Shanghai Film Studios, Chine -Xstream Pictures, Hong-Kong

Distribution : Ad Vitam, France
Attachée de presse : Matilde Incerti
Attaché de presse : Andreï Kamarowsky

Lion d'or à la 63e Mostra de Venise (2006)

Still lifeJia Zhang Ke a reçu le Lion d’Or du dernier festival de Venise pour ce film admirable, que nous voyons un an après The World, dont nous avions parlé ici même avec enthousiasme. Still life, en anglais, c’est “Nature morte” et le titre est très subtilement choisi. Dans le paysage bouleversé, presque monstrueux, du chantier du barrage des Trois Gorges, au centre de la Chine, un homme et une femme cherchent chacun un conjoint égaré, sans que leur trajet ne se croise, ou à peine. L’homme est un ouvrier très pauvre du nord de la Chine, la femme appartient à une classe moyenne plus éduquée, plus émancipée. Le film est bouleversant parce qu’il parvient à embrasser des dizaines de thématiques en restant clair et cohérent. Jia Zhang Ke continue le portrait de notre monde de 2007, en brassant les conflits sentimentaux, la répartition de la richesse, le progrès technique, l’obsession de la destruction et de la reconstruction, la poésie des ruines, la fraternité, les relations de couple, la tradition et le renouveau… La liste est encore très longue. Ce ne serait qu’un projet théorique s’il n’était soutenu par une sensibilité exceptionnelle aux visages, à l’expression des sentiments, joie, tristesse, angoisse, amitié, regret, désarroi et à la représentation de paysages dévastés. Il revisite la peinture chinoise traditionnelle en mêlant les friches industrielles aux images éternelles du Fleuve Bleu, il manie avec élégance l’émotion du plan-séquence, les panoramiques justes sur les paysages et les maisons détruites, les gros plans très tendres sur les visages de ses personnages. Si le cinéma sert à quelque chose, ce peintre de trente-sept ans passé au cinéma “parce qu’il permet de montrer le temps qui passe” en est un grand serviteur.

René MARX

Réaction d'une internaute :
"Jia zhang ke, après "The world", film encore une fois "le monde", l'état du monde, avec son regard très doux et humaniste, très mélancolique, mais jamais appuyé, jamais dans le pathos. c'est une humanité en lambeaux. Le fleuve immense est la métaphore du monde et de la vie ; notre "vie liquide" (dixit je ne sais plus quel philosophe à la mode), celle de tous nos contemporains, où qu'ils soient, puisque partout "tout s'écoule' (dixit un autre philosophe), plus rien n'est stable, les repères sont mouvants, incertains, la vitesse des changements est infiniment plus grande que notre capacité à nous adapter émotivement, affectivement… pourquoi vivre là plutôt qu'ailleurs, pourquoi aimer cette personne plutôt qu'une autre? Le "héros", pour redonner un sens à sa vie éclatée, s'accable volontairement d'une dette qu'il devra payer en risquant de mourir chaque jour dans une mine, pour racheter une femme qu'il "aime bien" (ça semble déjà beaucoup). Jia zhang ke nous montre que l'homme est l'artisan de son propre malheur, de la catastrophe annoncée, et qu'il agit comme un aveugle; le logeur qui loue ses grabats à des hommes de passage venus casser les maisons se voit annoncer par ces mêmes hommes "sur ordre de l'état", que la sienne va être détruite… l'eau monte, inexorablement, plus personne n'y peut rien, même pas Mao."


Still Life Trailer
envoyé par yokatai


site français du film : www.advitamdistribution.com/fiche.php?film_id=77

Accueil | Copyright | Contact | ©2007 René Marx