La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films : CRAZY AMY de Judd Apatow

CRAZY AMY de Judd Apatow


Genre : comédie
Pays : États-Unis
Langue : anglais
Durée : 125 minutes
Dates de sortie :
États-Unis et Canada : 17 juillet 2015
France : 18 novembre 2015 Titre : Crazy Amy


Titre original : Trainweck
Réalisation : Judd Apatow
Scénario : Amy Schumer
Photographie : Jody Lee Lipes
Direction artistique : Deborah Jansen
Montage : William Kerr, Peck Prior et Paul Zucker
Musique : Jon Brion
Décors : Kevin Thompson, décors de plateau par Debra Schutt
Costumes : Lessa Evans et Jessica Albertson
Production : Judd Apatow et Barry Mendel
Sociétés de production : Universal Pictures et Apatow Productions
Sociétés de distribution : Universal Pictures
Format : couleur — 35 mm (Arricam LT et Arricam ST) — 2,35:1 — son Dolby Digital / SDDS / Datasat


Crazy AmyJudd Apatow, pour son cinquième long métrage, confie le premier rôle et l'écriture du scénario à l'étoile montante du stand-up télévisé américain, Amy Schumer.

New-Yorkaise de 34 ans, elle a construit un personnage d'hyperactive mal élevée qui devait plaire à Judd Apatow : goût de la trivialité, blagues régressives, atteinte joyeuse au puritanisme traditionnel dans le langage et le comportement. Et toujours, en même temps, le trauma du divorce des parents, qu'elle partage avec Apatow, et une sentimentalité surprenante et finalement sympathique.

C'est la première fois qu'une femme est au premier plan d'un film de ce cinéaste. Une journaliste célibataire, déchaînée, collectionneuse d'amants, fait la rencontre fatale : un gentil garçon sincère, maladroit, dont elle tombe amoureuse à son corps défendant. Trainwreck, le titre américain, désigne un accident de train, une catastrophe.

Et donc le personnage d'Amy. Bill Hader est le gentil garçon et Tilda Swinton, méconnaissable, une patronne de presse terrible. Présents aussi le basketteur LeBron James, la joueuse de tennis Chris Evert et le centenaire Norman Loyd, acteur chez Hitchcock et Chaplin. Le film a été très bien accueilli aux États-Unis, même si une fusillade meurtrière en juillet dans une salle qui le projetait en Louisiane a assombri cette sortie. Tourné, ce qui devient rare, en pellicule 35 mm, Crazy Amy est surtout la découverte d'une extraordinaire comédienne comique, digne héritière de la screwball comedy, la comédie loufoque ultra bavarde des années trente et quarante.

C'est la puissance de cette famille du cinéma américain : se renouveler en étant fidèle à ses sources et en restant, quoi qu'on en dise, une véritable force de subversion.

René Marx

Accueil | Copyright | Contact | ©2015 René MARX