La vie des films - Actualité du cinéma

La vie des films - Actualité du cinéma

Clint Eastwood

Biographie / Filmographie de Clint Eastwood (1930 - )

Né né le 31 mai 1930 à San Francisco d'un père comptable, le jeune Clinton passe son adolescence à Oakland et dans les voyages familiaux dus à la crise économique, se perdant dans des petits jobs (bûcheron, employé des haut fourneaux, barman...). Il joue de la trompette et du piano et s'inscrit à l'Université de Seattle pour y étudier la musique. Durant l'armée, échappant de peu à un départ pour la guerre de Corée, il enseigne natation à la base militaire de Fort Ord. En 53 il épouse une étudiante de Berkeley, Maggie Johnson, avec laquelle il aura deux enfants, Kyle et Alison (Il en divorcera en 73, pour un coût de 25 millions de dollars). Puis c'est un premier emploi dans le cinéma, chez Universal qui était venu tourner un film dans sa caserne. Il y joue des rôles mineurs dans de nombreuses séries B puis signe avec la RKO. 1955 est l'année de son premier rôle : La Revanche de la créature, réalisé par Jack Arnold. Puis cinq rôles minimes. C'est ensuite le feuilleton Rawhide, sa première apparition en cow boy, en Rowdy Yates, dans le second rôle de la série qu'il tiendra sept ans (217 épisodes). Puis viennent Ne dites jamais adieu, La Corde est prête, Escapade au Japon, et C'est la guerre, de 1956 à 1958. Son rôle dans Pour une poignée de dollars de Sergio Leone en 64 -rencontre capitale - lui vaut d'être enfin connu, puis, du même réalisateur : Et pour quelques dollars de plus en 65 (dont il est aussi scénariste) et Le Bon, la brute et le truand en 66. Seconde rencontre capitale avec le réalisateur-producteur Don Siegel, Clint joue dans cinq films : Un sherif à New York en 68, Sierra Torride (Two Mules for Sister Sara) et Les Proies (The Beguiled) en 70, L'inspecteur Harry (Dirty Harry), L' Évadé d'Alcatraz (Escape from Alcatraz) en 79. En 67, Clint Eastwood monta sa maison de production Malpaso company qui le rendit indépendant d'Hollywood. Il y produit ses films mais aussi ceux des autres (sa première production est Pendez-les haut et court de Ted Post en 67, à noter aussi Thelonious monk : straight no chaser de Charlotte Zwerinen 88 et The stars fell on Henrietta de James Keach en 95), et des disques (After hours en 1998). Comme réalisateur il tourne en 1971 son premier long métrage, Un frisson dans la nuit (Play Misty for me), mal accueilli. Suit l'année d'après L'homme des hautes plaines, puis Breezy en 73. La Sanction (1975), Josey Wales hors la loi (1976), L'Epreuve de force (1977), Bronco Billy (1980), Firefox, l'arme absolue (1982), Honkytonk man (1982, avec son fils Kyle pour acteur), Le Retour de l'inspecteur Harry (1983), Pale Rider, le cavalier solitaire (1985), Le Maître de guerre (1986), Bird (1987, sur la vie de Charlie Parker), Chasseur blanc, coeur noir (1989), La Relève (1990), Impitoyable (1992, ce western jugé « révisionniste » remporte l’Oscar de la mise en scène, du meilleur film, du meilleur acteur secondaire et du meilleur montage. Il est également sélectionné dans les catégories meilleur acteur, meilleur scénario, meilleurs décors et meilleur son), Un monde parfait (1993), Sur la route de Madison (1994, année où il est président du jury du Festival de Cannes), Les Pleins pouvoirs (1996), Minuit dans le jardin du bien et du mal (1997, où il met en scène sa fille Alison), Jugé coupable (1998), Space Cowboys (2000), Créance de sang (2002), Mystic river (2002), Piano blues (2003), Million dollar baby (2004, Oscar du Meilleur film et du Meilleur réalisateur, Hilary Swank et Morgan Freeman remportant l'Oscar de La Meilleure actrice et du Meilleur second rôle masculin), Flags of our fathers (2005), Lamps before the wind (2006), Letters from Iwo Jima (2007), L'Echange (2008), Gran Torino (2009), Invictus (2010), Au-delà (2011).
Ce réalisateur, acteur, producteur, scénariste, toujours sportif à 75 ans (1,93 m pour 90 kg), à qui Jean-Luc Godard dédia son film Détective en 84, fut élu maire de Carmel en Californie de 86 à 88 proposant alors de drôles de réforme, telle la suppression de tous les feux rouges aux intersections ou encore l'interdiction d'abattre les arbres sur le territoire de la commune. On dit que c'est de cette expérience qu'il tira en 96 le film Les Pleins pouvoirs. Il eut un troisième enfant en 1964, une fille, Kimber, avec l'actrice Roxanne Tunis. Également deux enfants avec Jacelyn Reeves, un garçon, Scott, en 86,et une fille, Kathryn, en 88. Avec Frances Fischer, qu'il rencontra en 89, il eut une fille Francesca en 93. Séparation en 95. Il se marie en 96 avec la journaliste venue l'interviewer, Dina Ruiz, 30 ans alors. Ils ont une fille, Morgan, en décembre 1996. Clint Eastwood possède aujourd'hui sa propre ligne de vêtements, « Tehama », plusieurs boutiques, des restaurants et des hôtels. Il joue régulièrement du piano et son fils Kyle est contrebassiste professionnel. Tout au long de sa carrière, qu'il continue, Clint Eastwood a renversé les conventions pour chercher la vérité humaine dans ses westerns, biographies, films de guerre ou comédies dramatiques, ce qui lui valut des années de recul de la part d'une critique qui dut finalement reconnaître son génie et son charisme si particuliers qui ont fait de lui une figure emblématique et incontournable du cinéma américain.

Note : "Je me suis toujours efforcé de travailler à partir d'histoires solides ayant pour armature des scénarios dynamiques. Certains de mes films ont comporté leur dose de sexe et de violence. Mais en comparaison avec ce qu'on peut voir aujourd'hui, "L'inspecteur Harry" paraît bien anodin. Je ne suis qu'un parmi d'autres. J'espère avoir diverti le public, fait rire quelques-uns. J'espère avoir attiré l'attention sur certains sujets et avoir provoqué la réflexion. Voilà c'est tout. Vous savez, le cinéma ne va pas résoudre les crises dans le monde ni la famine en Afrique. Contrairement à ce que certains aimeraient bien faire croire, le cinéma ne possède pas ce pouvoir" (Clint Eastwood au magazine Cine live, septembre 2000, à l'occasion du festival de Deauville).

A 76 ans, il a reçu samedi 17 février 2007 les insignes de chevalier de la Légion d'honneur. Le président Jacques Chirac a salué son oeuvre et la "belle leçon d'humanisme" de ses films.

Le cinéaste a été promu Commandeur de la Légion d'honneur par le président français Nicolas Sarkozy le vendredi 13 novembre 2009.


Acteur :

J. Edgar (2011), de Clint Eastwood
Gran Torino (2009), de Clint Eastwood
Million dollar baby (2004), de Clint Eastwood
Piano blues (2003), de Clint Eastwood
Créance de sang (2002), de Clint Eastwood
Space Cowboys (2000), de Clint Eastwood
Jugé coupable (1998), de Clint Eastwood
Les Pleins pouvoirs (1996), de Clint Eastwood
Casper (1995), de Brad Silberling
Un Voyage de Martin Scorsese à travers le cinéma américain (1995), de Martin Scorsese
Sur la route de Madison (1994), de Clint Eastwood
Les Cent et une nuits (1994), de Agnès Varda
A century of cinema (1994), de Caroline Thomas
Un monde parfait (1993), de Clint Eastwood
Dans la ligne de mire (1993), de Wolfgang Petersen
Impitoyable (1992), de Clint Eastwood
La Relève (1990), de Clint Eastwood
Chasseur blanc, coeur noir (1989), de Clint Eastwood
Pink cadillac (1989), de Buddy van Horn
La Dernière cible (1988), de Buddy van Horn
Le Maître de guerre (1986), de Clint Eastwood
Pale Rider, le cavalier solitaire (1985), de Clint Eastwood
La Corde raide (1984), de Richard Tuggle
Haut les flingues ! (1984), de Richard Benjamin
Le Retour de l'inspecteur Harry (1983), de Clint Eastwood
Honkytonk man (1982), de Clint Eastwood
Firefox, l'arme absolue (1982), de Clint Eastwood
Bronco Billy (1980), de Clint Eastwood
Ca va cogner (1980), de Buddy van Horn
L'Evadé d'Alcatraz (1979), de Don Siegel
Doux, Dur et Dingue (1978), de James Fargo
L'Epreuve de force (1977), de Clint Eastwood
L'Inspecteur ne renonce jamais (1976), de James Fargo
Josey Wales hors la loi (1976), de Clint Eastwood
La Sanction (1975), de Clint Eastwood
Le Canardeur (1974), de Michael Cimino
Magnum Force (1973), de Ted Post
L'Homme des hautes plaines (1972), de Clint Eastwood
Joe Kidd (1972), de John Sturges
Un frisson dans la nuit (1971), de Clint Eastwood
L'Inspecteur Harry (1971), de Don Siegel
L'inspecteur Harry Callahan
Les Proies (1970), de Don Siegel
Sierra Torride (1970), de Don Siegel
De l'or pour les braves (1970), de Brian G. Hutton
La Kermesse de l'Ouest (1969), de Joshua Logan
Quand les aigles attaquent (1969), de Brian G. Hutton
Un shérif à New York (1968), de Don Siegel
Pendez-les haut et court (1968), de Ted Post
Le Bon, la brute et le truand (1966), de Sergio Leone
Le Streghe (1966), de Pier Paolo Pasolini
Et pour quelques dollars de plus (1965), de Sergio Leone
Pour une poignée de dollars (1964), de Sergio Leone
Ambush at Cimarron Pass (1958), de Jodie Copelan
C'est la guerre (1958), de William A. Wellman
Escapade au Japon (1957), de Arthur Lubin
Ne dites jamais adieu (1956), de Jerry Hopper
The First travelling sales lady (1956), de Arthur Lubin
La Corde est prête (1956), de Charles F. Haas
Tarantula (1955), de Jack Arnold
La Revanche de la creature (1955), de Jack Arnold
Lady Godiva (1955), de Arthur Lubin

Réalisateur :

J. Edgar (2011)
Au-delà
(2011)
Invictus (2010)
Gran Torino (2009)
L'Echange (2008)
Letters from Iwo Jima (2007)
Lamps before the wind (2006)
Flags of our fathers (Mémoires de nos pères) (2005)
Million dollar baby (2004)
Piano blues (2003)
Mystic river (2002)
Créance de sang (2002)
Space Cowboys (2000)
Jugé coupable (1998)
Minuit dans le jardin du bien et du mal (1997)
Les Pleins pouvoirs (1996)
Sur la route de Madison (1994)
Un monde parfait (1993)
Impitoyable (1992)
La Relève (1990)
Chasseur blanc, coeur noir (1989)
Bird (1987)
Le Maître de guerre (1986)
Pale Rider, le cavalier solitaire (1985)
Le Retour de l'inspecteur Harry (1983)
Honkytonk man (1982)
Firefox, l'arme absolue (1982)
Bronco Billy (1980)
L'Epreuve de force (1977)
Josey Wales hors la loi (1976)
La Sanction (1975)
Breezy (1973)
L'Homme des hautes plaines (1972)
Un frisson dans la nuit (1971)

Compositeur :

Au-delà (2011), de Clint Eastwood
Gran Torino (2009), de Clint Eastwood
L'Echange (2008), de Clint Eastwood
Grace is Gone (2008), de James C. Strouse
Mémoires de nos pères (2006), de Clint Eastwood
Million dollar baby (2004), de Clint Eastwood
Mystic river (2002), de Clint Eastwood
Space Cowboys (2000), de Clint Eastwood
Les Pleins pouvoirs (1996), de Clint Eastwood
Sur la route de Madison (1994), de Clint Eastwood
Impitoyable (1992), de Clint Eastwood

Scénariste :

Pour une poignée de dollars (1964), de Sergio Leone

Producteur :

J. Edgar (2011), de Clint Eastwood
Au-delà (2011), de Clint Eastwood
Invictus (2010), de Clint Eastwood
Gran Torino (2009), de Clint Eastwood
L'Echange (2008), de Clint Eastwood
Lettres d'Iwo Jima (2007), de Clint Eastwood
Lamps before the wind (2006), de Clint Eastwood
Flags of our fathers (2005), de Clint Eastwood
Million dollar baby (2004), de Clint Eastwood
Mystic river (2002), de Clint Eastwood
Créance de sang (2002), de Clint Eastwood
Space Cowboys (2000), de Clint Eastwood
Jugé coupable (1998), de Clint Eastwood
Minuit dans le jardin du bien et du mal (1997), de Clint Eastwood
The stars fell on Henrietta de James Keach (1995)
Sur la route de Madison (1994), de Clint Eastwood
Un monde parfait (1993), de Clint Eastwood
Impitoyable (1992), de Clint Eastwood
Chasseur blanc, coeur noir (1989), de Clint Eastwood
Thelonious monk : straight no chaser de Charlotte Zwerinen (1988)
Bird (1987), de Clint Eastwood
Le Maître de guerre (1986), de Clint Eastwood
Pale Rider, le cavalier solitaire (1985), de Clint Eastwood
La Corde raide (1984), de Richard Tuggle
Le Retour de l'inspecteur Harry (1983), de Clint Eastwood
Honkytonk man (1982), de Clint Eastwood
Firefox, l'arme absolue (1982), de Clint Eastwood
Pendez-les haut et court (67) de Ted Post




Accueil | Copyright | Contact | ©2005 Michel Marx